Vous avez atterri sur le site Français

Contournement Nîmes Montpellier : des pieux pour les ouvrages d’art

Alors que le tracé du TGV Méditerranée vers l’Espagne devrait passer à grande vitesse entre Nîmes et Montpellier en 2017, le chantier du contournement ferroviaire de ces deux villes bat son plein, avec notamment l’intervention des équipes de Franki sur la préparation des ouvrages d’art.

Dans le cadre d’un groupement avec Spie et Durmeyer, Franki réalise quelque 500 pieux forés sur une trentaine des futurs ouvrages d’art de la ligne : ponts route, ponts rail et viaducs. 300 pieux sont forés à la tarière creuse, avec des diamètres de 1000 et 1200 mm, et près de 200 sont forés au Kelly (tubés ou forés à la boue), sur des profondeurs allant de 10 à 30 mètres. 

Commencé en mars 2014, le chantier fait face à une géologie très variable sur les 50 kilomètres du tracé : vers Montpellier, le sol est très calcaire, alors que vers Nîmes, il s’agit de sables argileux avec des galets. 

Prévu jusqu’à mars 2015, le chantier mobilise une dizaine de personnes sur l’atelier Kelly et 5 sur l’atelier tarière. Depuis septembre, les deux ateliers tournent en même temps. 

Sefi-Intrafor intervient également sur le même projet, réalisant une tranchée de 1,2 km en paroi moulée à Manduel (Gard). 

Maître d’ouvrage : Oc’Via

Cela pourrait vous intéresser