Vous avez atterri sur le site Français

Fondations au pied de la Tour Eiffel

Face au Musée du Quai Branly, le long de la Seine, une foreuse Franki a rivalisé d’élégance avec la Tour Eiffel de juillet à décembre 2017 sur l’emprise de la gare RER C « Pont de l’Alma ». Si la gare est fermée pour une période d’environ 18 mois, c’est dans le cadre du Schéma Directeur de l’Accessibilité des transports en commun d’Île-de-France, avec pour objectif de rendre accessible les réseaux de transport en commun parisien. Franki y réalise 2 parois de pieux sécants côté Quai Branly et les fondations des ouvrages, et Sefi-Intrafor y fera des bouchons injectés.

Sur ce chantier, il s’agit de mettre la gare en accessibilité PMR (Personnes à Mobilité réduite) : mise en place de portes automatiques dans le bâtiment voyageurs, installation d’un guichet de vente adapté, mise en conformité des escaliers, de la signalétique et de l’éclairage, mise aux normes d’accessibilité de la rampe d’accès au bâtiment voyageurs, création de 2 ascenseurs, élargissement des quais au niveau des ascenseurs, rehaussement partiel des quais, création de 2 issues de secours, création de passages élargis contrôlés sur chaque quai… Autant de travaux qui nécessitent de conforter et retenir le terrain, sur une emprise réduite entre les rails, les quais et la Seine !

Après une installation mi-juillet, les équipes Franki ont débuté par la paroi de pieux sécants de l’issue de secours A : 83 pieux de diamètre 1 080 mm et de 20 mètres de longueur, dont 42 au coulis et 41 en béton armé. La paroi côté billetterie a ensuite été réalisée : 35 pieux, dont 18 au coulis et 17 en béton armé.

Depuis début décembre, les 49 pieux de structure, avec des diamètres de 720 et 820 mm et des longueurs comprises entre 20 et 24 mètres, sont en cours d’exécution.

Enfin, en début d’année 2018, les équipes entameront la réalisation d’une vingtaine de pieux et d’une quarantaine de micropieux sur les 3 zones.

Sefi-Intrafor prendra ensuite le relais pour faire des bouchons injectés au niveau des issues de secours A et B et de l’entrée A, ainsi que des injections de collage entre la paroi en pieux sécants et les ouvrages existants.

L’objectif de ces travaux d’injection est de réduire la perméabilité du terrain afin d’éviter les arrivées d’eau de la Seine voisine lors du terrassement à l’intérieur des parois (réalisé par Razel-Bec). Les forages représentent plus de 6 420 ml et les bouchons injectés auront une épaisseur de 3 à 4 mètres.

 

Groupement : Razel-Bec / Franki (avec Sefi-Intrafor) / SMB / Desormaux

Maître d’ouvrage : SNCF

Cela pourrait vous intéresser

  • L'immeuble Fayat à Bordeaux
    L'immeuble Fayat à Bordeaux sur de solides fondations
  • 7 km de micropieux à Marseille
    7 km de micropieux à Marseille
  • Des pieux sécants dans un espace réduit
    Des pieux sécants dans un espace réduit