Vous avez atterri sur le site Français

Tricastin : l'énergie est notre avenir

Suite aux événements survenus au Japon en 2011 et la catastrophe de Fukushima, l’Autorité de sûreté nucléaire française a lancé un programme de sécurisation national, pour améliorer la sécurité des installations françaises. C’est dans ce cadre que Sefi-Intrafor et Franki Fondation interviennent actuellement sur le site de la centrale nucléaire de  Tricastin (Drôme) pour réaliser des inclusions rigides.

Les deux entreprises réalisent un chantier visant à améliorer le sol avant la construction de nouveaux bâtiments appelés « Diesel Ultime Secours », qui accueilleront les groupes diesel devant alimenter les pompes de secours en cas de problème. Le dimensionnement a notamment pris en compte les normes imposées par le retour d’expérience post-Fukushima en termes d’accélération sismique.

De novembre à fin janvier, l’équipe a réalisé 220 inclusions sous les futurs bâtiments 1 et 2, et de mi-avril à début juillet, sur le site des futurs bâtiments 3 et 4, ce sont 280 inclusions qui seront réalisées. De diamètre 620 mm, les inclusions étaient longues, pour la première phase, de 7 mètres à partir du terrain naturel.

Un terrassement a ensuite été effectué à 1,80 m puis un remblai compacté afin de réaliser un matelas sur lequel l’équipe de génie civil va caler le radier du bâtiment. Les inclusions de la seconde phase sont quant à elles longues de 4 à 5 mètres.

  

Maîtrise d’ouvrage / maîtrise d’oeuvre : EDF

Fondations spéciales : Fayat (Sefi-Intrafor & Franki Fondation)

Cela pourrait vous intéresser

  • Ligne 14 sud
    Ligne 14 sud : Première boîte terminée
  • Consolidation de carrières
    Consolidation de carrières pour la SNCF
  • l'usine de prétraitement du SIAAP
    Une refonte en grande pompe pour l'usine de prétraitement du SIAAP